bandeau

Evenements venir

  • 25 juin 2018 - Rentrée scolaire 6/15 ans : Les chèques Lire pour les enfants de 6/15 ans sont disponibles au C.E

  • 2 juillet 2018 - Garde des Jeunes Enfants : Les imprimés sont disponibles au C.E. Les demandes sont à rapportées au C.E avant le 19 Juillet 2018.

  • 10 juillet 2018 - Chèques NOEL CADHOC : Les salariés n’ayant pas utilisés leurs Chèques "CADHOC Noël" doivent les rapporter impérativement avant le 23 Juillet 2018. Au delà de cette date ils ne seront plus échangés.

Historique

Si vous disposez d’information, si vous avez des remarques, n’hésitez pas à les partager ("contactez-nous"). Merci.

Notre site industriel de Valence, situé au 25 rue Jules Védrines, a été construit en 1960 par la société CROUZET SA. Cette entreprise porte le nom de son fondateur, Edouard Crouzet.

- 1921 : Fondation par Edouard Crouzet et quatre personnes qui réalisent des travaux de mécanique de précision.

- fin 1932 : 100 employés. Acquisition d’une usine à Bourg Les Valence.

- 1933 : crise dans le moulinage et chez CROUZET : 80 employés licenciés.

- 1934 : Embauche de Mr Jean Jullien-Davin. C’est sous sa direction et son impulsion, après le décès de Mr Crouzet en 1937 que s’est édifiée, progressivement la société CROUZET.

- 1935 / 1936 : CROUZET devient sous traitant de MICHELIN.

- 1937 : Edouard Crouzet meurt brutalement, Jean Jullien-Davin reprend les rênes de la société.

- 1938 : Première orientation vers l’industrie de l’armement. CROUZET construit des machines outils spéciales pour les établissements militaires (La Cartoucherie de Valence).

- 1939 : La S.A.R.L CROUZET est créée, l’effectif est alors de 150 personnes.

- 1940 / 1941 : Dans le contexte de guerre, l’entreprise survit difficilement : 130 personnes licenciées.

- 1942 : CROUZET s’oriente aussi vers la mécanique horlogère, avec le concours d’une équipe de LIP (installée dans le sud de Valence) et construit une excellente machine mais se heurte à la concurrence d’une autre firme appuyée par les pouvoirs publics.

- août 1944 : L’atelier de l’avenue de l’école normale est détruit par l’explosion d’un wagon de nitroglycérine en gare de Valence. Le travail reprend rue Jean-Jacques Rousseau.

- 1945 : L’activité reprend, tournée vers la mécanique horlogère, les appareils de navigation aérienne et la machine outil. Graves difficultés financières du fait du rééquipement d’après guerre.

- 1948 : La vente à des organisations suisses, pour 40 millions de francs, d’un brevet pour nouvelle machine horlogère permet de payer les dettes et d’acquérir un matériel moderne. Réalisation des premiers équipements pour l’aéronautique.

- 1950 / 51 : fabrication des premiers éléments de navigation pour l’industrie aéronautique. Cette activité connaîtra un développement considérable à partir des années 57 et 58 =>En 1964, l’aéro représente 44 % du Chiffre d’affaire (25% en 1960), alors que l’horlogerie pèse 49 % (58% en 1960) -la fabrication de machines outil passe, dans le même temps de 17 à 6 %.

- 1955 : Première expansion géographique avec la création d’une filiale à l’étranger (Milan, en Italie).

- 1960 : La construction d’une usine moderne sur le site actuel à Valence, route d’Alixan, CROUZET emploie alors plus de 2000 personnes.

- 1961 : Création de la section CGT, Syndicat indépendant, 1ère élection professionnelle.

- 1964 : Création de la section CFDT dans la mouvance de la scission nationale CFTC - CFDT. L’effectif de Crouzet atteint 2153 personnes, dont 1000 pour la division "Aéro-spatial".

- 1966 : Une deuxième division est créée : "les composants d’automatismes". CROUZET devient un Société Anonyme, sans appel à des capitaux étrangers.

- 1967 : 4238 salariés.

- 1969 : Les actions CROUZET sont introduites en bourse avec grand succès.

- 1974 : Le Groupe CROUZET, avec ses filiales en France et à l’étranger, emploie 6338 personnes et son chiffre d’affaires est de 511 millions de francs (7,5 millions en 1953).

- 1960 / 1980 : Poursuite d’une politique de diversifications :

  • Industrielle : avec le développement d’activités nouvelles tournées vers l’Espace, les Transports et les Télécommunications.
  • Géographique : avec la création de plusieurs Filiales en Europe.(en 1974, CROUZET a des filiales en Italie -673 salariés, Angleterre -172 salariés, Allemagne -67 salariés, Belgique -8 salariés, Suisse -10 salariés, Espagne -257 salariés- et Portugal -24 salariés).

- 1980 : Départ à la retraite de Jean Jullien-Davin, Mr Roger Champt est nommé Président Directeur Général.

- 1983 : Au niveau national, un mouvement de réorganisation des entreprises du domaine électronique et aéronautique, autour de THOMSON-CSF, est lancé.

- 1968 / 1987 : Voir en pièce jointe (document pdf de 8 ko) des tableaux basés sur les rapports annuels du groupe CROUZET, décrivant l’évolution du business et des effectifs dans cette période.

- 1989 : Le groupe SEXTANT AVIONIQUE est créé. Il regroupe plusieurs sociétés du domaine Aérospatiale .

  • Société Française d’équipement de Navigation et d’Aéronautique (SFENA),
  • Electronique et Aéronautique de Service (EAS)
  • La division Avionique Générale de THOMSON-CSF.
  • CROUZET

- 1990 : La partie Terminaux et paiements est vendue à MONETEL.

- 1993 : Vente de la partie électroménager.

- 1994 : décès de Jean Jullien-Davin co-fondateur de l’entreprise d’automatismes CROUZET.

- 1998 : SEXTANT AVIONIQUE devient une filiale à 100% de THOMSON-CSF. L’entreprise change de nom pour devenir THOMSON–CSF SEXTANT. Inauguration en août du restaurant d’entreprise au nord ouest du site.

- 1998 : Vente de la partie Espace et de la partie Automatisme.

- 2000 : THOMSON-CSF devient pour sa partie grand public THOMSON SA et pour sa partie défense THALES. THOMSON-CSF SEXTANT devient THALES AVIONICS SA.

- 2001 à 2004 : dans un contexte géopolitique et économique profondément bouleversé à la suite des attentats du 11 septembre 2001, THALES renforce ses compétences et son engagement dans les segments les plus technologiques de l’industrie de la défense.

- 2007 : Pour les 100 ans de l’hélicoptère, THALES installe un "vrai hélicoptère" pour accueillir le personnel et les visiteurs.

- Juillet 2011 : Michel Pascal est décédé à l’âge de 82 ans. Père fondateur de l’anémométrie (mesure de la pression de l’air) chez CROUZET, il a été en charge des relations avec BENDIX pour la centrale du Concorde et avec COLLINS pour le capteur. C’est grâce à M. Pascal que le Concorde a été équipé de centrales CROUZET. Quelques années plus tard c’est Boeing qui accorde sa confiance à CROUZET pour son 777. Devenue THALES, l’entreprise équipe toujours les Boeing comme les Airbus. Michel Pascal y a beaucoup contribué et en a été remercié en se voyant remettre la médaille de l’aéronautique.

Document(s) à télécharger :

Image 1 sur 1 - Entrée Site THALES VALENCE

Depuis 2016 l’entrée du site s’est modernisée.

« août 2018 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Plan du site | Mentions légales | Réalisation Fingerprint