bandeau

Evenements venir

  • 2 octobre 2017 - Cours de Pilates : Nous vous proposons 1 cours d’essai Le Mardi 10 Octobre de 17h30 à 18h30 dans la salle des associations du C.E. Renseignements Bernadette COUTEIRO ou Gaëlle CHEVROT

Historique

Si vous disposez d’information, si vous avez des remarques, n’hésitez pas à les partager ("contactez-nous"). Merci.

Notre site industriel de Valence, situé au 25 rue Jules Védrines, a été construit en 1960 par la société CROUZET SA. Cette entreprise porte le nom de son fondateur, Edouard Crouzet.

- 1921 : Fondation par Edouard Crouzet et quatre personnes qui réalisent des travaux de mécanique de précision.

- fin 1932 : 100 employés. Acquisition d’une usine à Bourg Les Valence.

- 1933 : crise dans le moulinage et chez CROUZET : 80 employés licenciés.

- 1934 : Embauche de Mr Jean Jullien-Davin. C’est sous sa direction et son impulsion, après le décès de Mr Crouzet en 1937 que s’est édifiée, progressivement la société CROUZET.

- 1935 / 1936 : CROUZET devient sous traitant de MICHELIN.

- 1937 : Edouard Crouzet meurt brutalement, Jean Jullien-Davin reprend les rênes de la société.

- 1938 : Première orientation vers l’industrie de l’armement. CROUZET construit des machines outils spéciales pour les établissements militaires (La Cartoucherie de Valence).

- 1939 : La S.A.R.L CROUZET est créée, l’effectif est alors de 150 personnes.

- 1940 / 1941 : Dans le contexte de guerre, l’entreprise survit difficilement : 130 personnes licenciées.

- 1942 : CROUZET s’oriente aussi vers la mécanique horlogère, avec le concours d’une équipe de LIP (installée dans le sud de Valence) et construit une excellente machine mais se heurte à la concurrence d’une autre firme appuyée par les pouvoirs publics.

- août 1944 : L’atelier de l’avenue de l’école normale est détruit par l’explosion d’un wagon de nitroglycérine en gare de Valence. Le travail reprend rue Jean-Jacques Rousseau.

- 1945 : L’activité reprend, tournée vers la mécanique horlogère, les appareils de navigation aérienne et la machine outil. Graves difficultés financières du fait du rééquipement d’après guerre.

- 1948 : La vente à des organisations suisses, pour 40 millions de francs, d’un brevet pour nouvelle machine horlogère permet de payer les dettes et d’acquérir un matériel moderne. Réalisation des premiers équipements pour l’aéronautique.

- 1950 / 51 : fabrication des premiers éléments de navigation pour l’industrie aéronautique. Cette activité connaîtra un développement considérable à partir des années 57 et 58 =>En 1964, l’aéro représente 44 % du Chiffre d’affaire (25% en 1960), alors que l’horlogerie pèse 49 % (58% en 1960) -la fabrication de machines outil passe, dans le même temps de 17 à 6 %.

- 1955 : Première expansion géographique avec la création d’une filiale à l’étranger (Milan, en Italie).

- 1960 : La construction d’une usine moderne sur le site actuel à Valence, route d’Alixan, CROUZET emploie alors plus de 2000 personnes.

- 1961 : Création de la section CGT, Syndicat indépendant, 1ère élection professionnelle.

- 1964 : Création de la section CFDT dans la mouvance de la scission nationale CFTC - CFDT. L’effectif de Crouzet atteint 2153 personnes, dont 1000 pour la division "Aéro-spatial".

- 1966 : Une deuxième division est créée : "les composants d’automatismes". CROUZET devient un Société Anonyme, sans appel à des capitaux étrangers.

- 1967 : 4238 salariés.

- 1969 : Les actions CROUZET sont introduites en bourse avec grand succès.

- 1974 : Le Groupe CROUZET, avec ses filiales en France et à l’étranger, emploie 6338 personnes et son chiffre d’affaires est de 511 millions de francs (7,5 millions en 1953).

- 1960 / 1980 : Poursuite d’une politique de diversifications :

  • Industrielle : avec le développement d’activités nouvelles tournées vers l’Espace, les Transports et les Télécommunications.
  • Géographique : avec la création de plusieurs Filiales en Europe.(en 1974, CROUZET a des filiales en Italie -673 salariés, Angleterre -172 salariés, Allemagne -67 salariés, Belgique -8 salariés, Suisse -10 salariés, Espagne -257 salariés- et Portugal -24 salariés).

- 1980 : Départ à la retraite de Jean Jullien-Davin, Mr Roger Champt est nommé Président Directeur Général.

- 1983 : Au niveau national, un mouvement de réorganisation des entreprises du domaine électronique et aéronautique, autour de THOMSON-CSF, est lancé.

- 1968 / 1987 : Voir en pièce jointe (document pdf de 8 ko) des tableaux basés sur les rapports annuels du groupe CROUZET, décrivant l’évolution du business et des effectifs dans cette période.

- 1989 : Le groupe SEXTANT AVIONIQUE est créé. Il regroupe plusieurs sociétés du domaine Aérospatiale .

  • Société Française d’équipement de Navigation et d’Aéronautique (SFENA),
  • Electronique et Aéronautique de Service (EAS)
  • La division Avionique Générale de THOMSON-CSF.
  • CROUZET

- 1990 : La partie Terminaux et paiements est vendue à MONETEL.

- 1993 : Vente de la partie électroménager.

- 1994 : décès de Jean Jullien-Davin co-fondateur de l’entreprise d’automatismes CROUZET.

- 1998 : SEXTANT AVIONIQUE devient une filiale à 100% de THOMSON-CSF. L’entreprise change de nom pour devenir THOMSON–CSF SEXTANT. Inauguration en août du restaurant d’entreprise au nord ouest du site.

- 1998 : Vente de la partie Espace et de la partie Automatisme.

- 2000 : THOMSON-CSF devient pour sa partie grand public THOMSON SA et pour sa partie défense THALES. THOMSON-CSF SEXTANT devient THALES AVIONICS SA.

- 2001 à 2004 : dans un contexte géopolitique et économique profondément bouleversé à la suite des attentats du 11 septembre 2001, THALES renforce ses compétences et son engagement dans les segments les plus technologiques de l’industrie de la défense.

- 2007 : Pour les 100 ans de l’hélicoptère, THALES installe un "vrai hélicoptère" pour accueillir le personnel et les visiteurs.

- Juillet 2011 : Michel Pascal est décédé à l’âge de 82 ans. Père fondateur de l’anémométrie (mesure de la pression de l’air) chez CROUZET, il a été en charge des relations avec BENDIX pour la centrale du Concorde et avec COLLINS pour le capteur. C’est grâce à M. Pascal que le Concorde a été équipé de centrales CROUZET. Quelques années plus tard c’est Boeing qui accorde sa confiance à CROUZET pour son 777. Devenue THALES, l’entreprise équipe toujours les Boeing comme les Airbus. Michel Pascal y a beaucoup contribué et en a été remercié en se voyant remettre la médaille de l’aéronautique.

Document(s) à télécharger :

Image 1 sur 1 - Entrée Site THALES VALENCE

Depuis 2016 l’entrée du site s’est modernisée.

« octobre 2017 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Plan du site | Mentions légales | Réalisation Fingerprint