bandeau

Evenements venir

  • 2 octobre 2017 - Cours de Pilates : Nous vous proposons 1 cours d’essai Le Mardi 10 Octobre de 17h30 à 18h30 dans la salle des associations du C.E. Renseignements Bernadette COUTEIRO ou Gaëlle CHEVROT

Intervenants

Philippe NOULETTE professeur d’art plastique

Cliquer sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

© Philippe NOULETTE

Ecrit de Philippe édité lors de son exposition « Approches solaires » en 2005

Mon travail de peintre a toujours été une recherche. Recherche d’une perfection artistique qui témoigne d’une quête philosophique sur le sens de la vie. Recherche de Vérité. Mes travaux se lisent chronologiquement. Chaque série est issue de la précédente avec la volonté de toujours questionner l’ensemble des concepts et des moyens mis en oeuvre afin de tendre vers toujours plus de justesse chaque série signe également un approfondissement ou une exploration bien déterminés. Pour moi la peinture est une activité spirituelle, religieuse dans son sens étymologique : du latin religare : relier. Relier la terre et le ciel, la matière et l’esprit. L’ensemble de mon travail traite de deux réalités : celle d’en- bas, le terrestre avec des séries comme "Les Arbres", "Les Feuilles", "Les Montagnes", "Les Yeux" et celle d’en- haut, le céleste avec les séries :"Ciel Étoilé", "Soleils", "Musique des Sphères", "Carte du Ciel".L’étude de ces deux polarités et du lien qu’elles entretiennent, constitue la nature de ma démarche. Afin que l’oeuvre soit visuellement la plus légère possible, je peins à l’acrylique de manière très liquide, en superposant les couches transparentes. Je laisse également le fond vierge, blanc, afin de ne pas alourdir l’ensemble en affirmant les limites du support ; celles-ci s’absentent alors en s’unissant avec le mur blanc sur lequel l’oeuvre est accrochée. Même s’il n’est pas peint le Fond fait partie intégrante de l’oeuvre car ayant été entièrement pris en compte dans l’élaboration de la forme. La sculpture, par ces trois dimensions, est impliquée davantage dans la matérialité ;c’est pourquoi dans la série "Musique des Sphères", j’ai utilisé le verre et sa transparence afin de réduire au maximum le sentiment de poids. De façon générale, j’utilise des matériaux qui véhiculent le moins de matière possible:acrylique fluide, aquarelle, encre, crayon de couleur...ou pas du tout : feu, pyrogravure. Contrairement à la musique, la peinture doit faire avec la lourdeur de la matière afin, je crois, de la sublimer, de la rendre, dans le regard, aussi légère qu’une "suite"pour violon celle de Bach. Par le dessin, la peinture, la sculpture, je travaille la matière afin d’en étudier la genèse et remonter ainsi jusqu’à son origine lorsqu’elle n’était que lumière. Philippe Noulette

« octobre 2017 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Plan du site | Mentions légales | Réalisation Fingerprint